Rechercher

Login

dimanche, 02 décembre 2018 15:34

Double Exposition organisée par Serge Davoudian du 1er décembre 2018 au 14 janvier 2019 au Marché Biron

Télécharger les pièces jointes :

IMG 9394

EVENTAILS DE CRÉATEURS

XIXème, XXème ET CONTEMPORAINS

Sous la direction de Serge DAVOUDIAN, Artiste et Expert en éventails

Avec la participation de :

Patrick CARANTINO (France) Serge DAVOUDIAN (France) Alban FALLUEL (France) Frédérick GAY (France) Tomohiro KHODONO (Japon) Sylvain Le GUEN (France) Albert LEMOINE (France) Shi RUGHO (Chine)

 

IMG 9392

 

LES DEUX MODERNITÉS

Le tournant du siècle marque un changement radical. Tout change dans la IIIème République qui s’adapte avec à-coups à cette modernité éclatante. La mode et ses pratiques vestimentaires vont s’en trouver profondément modifiées. C’est la fin des crinolines, la femme, accompagnée des nouveaux créateurs, réinvestit son corps. Tout est nouveau dans cette Belle Epoque qui va perdurer jusqu’à la Grande Guerre. Les débuts du métropolitain, la pratique de la bicyclette, les grands exploits technologiques et sportifs, la Tour Eiffel, les exploits de Blériot...

C’est donc dans ce contexte que les éventaillistes vont modifier leur offre. Leurs catalogues vont s’enrichir de nouvelles lignes : les nouveautés, la haute fantaisie. Les Années Folles accentuent encore ces phénomènes, d’autres nouvelles sources d’inspiration voient
le jour dans tous les arts majeurs. Les nouveaux courants vont naturellement influencer la production des éventails, tout en conservant pour un temps quelques relents de l’ancienne époque : les éventails pailletés « à la Madame Sans-gêne » (Victorien Sardou, dès 1893), les « Vernis Martin » remis au goût du jour perdurent jusque dans les années 20. Cependant, pour l’éventail, c’est progressivement l’heure du déclin, accentué par les conséquences dramatiques de la Grande Guerre, notamment démographiques. Il a du mal à trouver un second souffle. Il faut attendre la fin de la seconde guerre mondiale pour voir le monde de la Mode réinvestir modestement l’accessoire éventail. Mais il ne s’agit plus que de franc-tireurs.


C’est dans ce contexte que naît la maison Hoguet, dès 1960 avec le rachat par Hervé Hoguet du célèbre éventailliste Kees (maison fondée en 1805). Sa fille Anne Hoguet reprend le flambeau et fonde en 1993
le Musée de l’éventail de Paris. De nombreuses expositions ont scandées ses vingt ans d’existence.
Un nouveau souffle pour l’éventail voit le jour : les années 1980. Des institutions, nationales et internatio- nales, se créent et réinvestissent le sujet, en mettant à contribution quelques artisans artistes de grand talent. Outre la pratique continuelle et lisible du monde asiatique, rares sont les grands maîtres de la Mode qui font l’impasse sur cet accessoire.

Dans la mouvance des éventaillistes asiatiques modernes, les artistes français se sont passionnés pour cet objet frivole, indispensable et merveilleux. Cette exposition leur rend honneur et doit permettre au grand public de découvrir ce sujet dans toutes ses diversités.

 

 

ICÔNES, FACE-À-FACE ET UNIVERS

Serge DAVOUDIAN

IMG 9399

 

Mon travail se situe, au final, il faut bien en passer par là, à accoucher d’une certaine manière, dans l’instantané, l’instant fugace, etc... Il est intéressant de penser à l’acception de ce terme chez les photographes. C’est tout de même paradoxal non ? Un temps figé, comme un élément de la nature de type solide, type ayant généralement un objet pour sujet, sujet actant mais figé donc, ... solidifié ; ou alors une catastrophe naturelle, généralement prémonitoire d’une (de la) mort, mais tout autant d’un instant heureux, un couple souriant dans le jardin d’une mairie. En cela les instantanés sont bien de la veine des signifiants lacaniens, des formes provisoires dans lesquelles viennent s’insérer quelques fragments de vie ou de mort, en tous cas tout une histoire. C’est le je vous l’avais bien dit, et paf !

Peindre ou créer (crier) Les pré-visions sont bonnes, merci.

Pour être plus sérieux ce sont les réactions aux (premiers) stimuli qui m’intéressent et que je ne juge pas car je les vis.

Je vois les gens ainsi, en les reconstituant dans des scènes qui me sont propres. Comme des restes des rêves. On n’y peut rien c’est comme ça. Donc, vous le verrez, des portraits iconiques, des face-à-face théâtraux, en duo, en trio ou plus encore, souvent festifs ! Toute la vie.

On va à son travail artistique comme on va au marché. Il s’agit de choisir ses ingrédients, couleurs, saveurs...

 

Serge DAVOUDIAN


Expert près la Compagnie Nationale des Experts
Marché Biron, stand 126 - 85, rue des Rosiers 93400 Saint-Ouen


Mobile : 06 60 46 26 03 - Tel/fax : 01 55 76 64 90

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Site web : www.lecurieux.com

 

 

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.
Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.