Search

Login

Huile sur toile représentant « Scène de vie campagnarde » attribuée à Jean Louis Demarne Circa 1820

Proposed by 
  • Gallery Number: 82 83 et 84 - Allée 1
  • Gallery Name: MLD Antiquités
  • Period: 19th century
  • Style: Restauration
  • Size: Hauteur 37 cm - Largeur 45 cm sans cadre et Hauteur 56 cm - Largeur 64 cm avec cadre
  • Material: Huile sur toile et bois doré
  • Signature: Jean Louis Demarne (Attribué à)
  • Price: Nous consulter

Huile sur toile représentant « Scène de vie campagnarde » attribuée à Jean Louis Demarne Circa 1820

 

 

Une très jolie et décorative, scène de la vie à la campagne au premier tiers du XIXeme siècle. 

La qualité de ce tableau nous permet de l’attribuer à Jean Louis Demarne vers 1820.

 

Dimensions : Hauteur 37 cm - Largeur 45 CM sans cadre et Hauteur 56 cm - Largeur 64 cm avec cadre

 

 

Jean-Louis de Marne, parfois orthographié Demarne ou Demarnette, peintre français, né à Bruxelles en 152 et mort le 24 mars 1829 aux Batignolles.

Élève du peintre d'histoire Gabriel Briard, Jean-Louis de Marne a peint une foule de tableaux de genre dans lesquels les personnages, les animaux et le paysage se mélangent pour recréer tantôt l'atmosphère champêtre et grouillante d'une foire du XVIIIeme siècle, tantôt le calme d'une route pavée de campagne.

 

L'homme

 

Certains critiques d'art ont cru, parce que J.-L. de Marne était né à Bruxelles, pouvoir attribuer à son ascendance une origine flamande. Si de Marne est né fortuitement à Bruxelles, c'est que ses parents, comme tous les ménages de militaires, devaient souvent changer de garnison.

Son père Jean-Joseph était officier au service de l'empereur d'Autriche et avait épousé Anne-Ernestine-Christine, née baronne de Ausechutz. Il passe sa jeunesse à Paris puis fut agréé en 1783 à l'Académie comme peintre d'animaux. Le 7 janvier 1788, il épouse en l’église Saint-Eustache Olive Le Grand, originaire de Dieppe et de dix ans sa cadette. Ils eurent trois enfants.

 

L'artiste

 

Il s'inspire comme Nicolas-Antoine Taunay et Jean-Frederic Schall, des peintres hollandais, en pleine vogue à Paris au début du xixe siècle. Il effectue d'ailleurs avec Taunay un séjour en Suisse après son agrégation à l'Académie en 1783. Pour ses scènes de genre et de cabaret, il s'inspire de petits maîtres néerlandais du xviie siècle comme Paulus Potter ou Adriaen Van de Velde (Saltimbanques devant une auberge, 1824, musée de Grenoble). Ses paysages rejoignent par leur réalisme ceux de Lazare Bruandet ou de Georges Michel (le Coup de vent, 1817, musée de Dijon). Il prend part aussi au Préromantisme dans la mesure où il ne se tourne pas vers l'Antiquité, mais plutôt vers le Moyen Âge et le xviie siècle. Il lui arrive également de jouer le rôle de chroniqueur de son temps. Ainsi, le 27 mars 1806, une lettre officielle de Vivant-Denon, directeur général du Musée Napoléon, l'informe que l'Empereur l'a choisi pour peindre l’Entrevue de Napoléon et de Pie VII dans la forêt de Fontainebleau, le 24 novembre 1804, 1808, Musée national du Château de Fontainebleau. Le 23 avril 1828, par décision royale, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur.

Sa meilleure période fut certainement entre 1792 et 1808.

 

Critique contemporaine à propos des tableaux exposés au Salon de 1812

 

« Relevé fait depuis dix ans, M. Demarne en étoit, lors de la dernière exposition, à son troisième canal, sa sixième foire, son dixième grand chemin; et voici encore cette année, quatre grands chemins, une foire et deux canaux. Nous avons aussi, comme en l'an 1808, une procession de village, puis le départ ou le retour du soldat, puis le troupeau d'oies. De ces tableaux, quelques-uns, non pas tous, sont fort jolis; mais cela ne suffit pas. L'ennui naquit un jour de l'uniformité. Il y a, comme on vient de le voir, déjà quelques années que ce jour est passé; l'ennui commence à se faire grand... »

 

— Maurice Boutard, « Salon de 1812, n° XV », Le Journal de l'Empire,18 janvier 1813, page 3.

 

Postérité

 

Son œuvre très abondante, où dominent les petits formats et les compositions aérées et vivantes, est bien représentée dans les musées de province comme à Amiens, Besançon (la Noce comtoise), Cherbourg, Dijon, Dunkerque, Sèvres, Montpellier, Quimper et dans les musées russes : Saint-Pétersbourg, Moscou. Plusieurs tableaux de l'artiste sont également exposés au musée du Louvre.

 

Source

 

Jacques Watelin, Le peintre J.-L. De Marne, La Bibliothèque des Arts, édition originale, Paris-Lausanne, 1962.

Wallace Collection Londres.

Encyclopédie Larousse.

Musée de Grenoble.

Musée du Louvre.

Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet.

 

 

Oil on Canvas French Landscape Restauration Period Attributed to Jean Louis Demarne Circa 1820

 

 

Interesting, decorative and fine quality for this French School painting, early-19th century , depicts a french rural landscape. 

 

Original hand-carved gilt frame.

 

Lovely French School, Restauration Period circa 1820, attributed to Jean Louis Demarne.

 

Dimensions unframed : H 14.56 in, W 17.71 in.

Dimensions with frame: H 22.04 in, W 25.19 in.

 

Jean-Louis de Marne (1752-24 March 1829) was a French painter.

 

Biography

 

Born at Brussels in 1752, pupil of Gabriel Briard, Jean-Louis de Marne died at Batignolles near Paris on March 24, 1829.

 

He went to Paris at the age of 12 after the death of his father, who had been in Brussels as an officer in the service of the Emperor of Austria. Essayed first, historical subjects, then landscape of the classic and severe order. He had more success with paintings into which animals were introduced and with genre pieces.

 

He concentrated on landscape and genre painting, in which he was greatly influenced by such 17th century Dutch masters as Aelbert Cuyp, the van Ostade brothers, Paulus Potter, Adriaen van de Velde and Karel Dujardin, all artists enjoying a tremendous vogue and high prices in Paris at that time. His realist landscapes also meet Lazare Bruandet or Georges Michel paintings. On March 27, 1806, an official letter of Vivant Denon, general director of the Napoleon museum, informed him that the Emperor had chosen him to paint the Entrevue de Napoléon et de Pie VII dans la forêt de Fontainebleau, le 24 novembre 1804, 1808, national museum of Palace of Fontainebleau.

J.-L. de Marne was made an associate of the Académie Royale in 1783 but did not become a full member. He seems to have cared little for official honours and later, in 1815, was unwilling to seek membership of the Institut de France. He was, however, awarded the Légion d'honneur by Charles X of France on April 23, 1828.

His best period was between 1792 and 1808.

 

Notes

 

Watelin Jacques, le peintre J.-L. de Marne, La Bibliothèque des Arts, édition originale, Paris-Lausanne, 1962.

Wallace Collection London.

Encyclopedia Larousse.

Musée du Louvre.

 

Coordonnées

  • Galerie n° : 82, 83 & 84 - Allée 1
  • Nom : Debono
  • Prénom : Laurence & Marc
  • Téléphone Portable : +33 (0)6 07 57 42 55
  • Téléphone Fixe : +33 (0)1 40 10 83 63

Pour parcourir le catalogue de l'antiquaire : cliquez ici

Website: www.parisantique.com Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

NOTE ! This site uses cookies and similar technologies.
If you do not change the settings of your browser, you agree.