85, rue des rosiers 93400 Saint-Ouen +33 (0) 1 40 11 59 69 info@marchebiron.com
Vous êtes ici Accueil . Actualités . Blog . Fête de la musique à Biron
samedi, 13 juin 2020 12:27

Fête de la musique à Biron

logo Biron fête de la musique

 

"Faites de la musique,
Vous allez la-do-ré !"

 

La Fête de la musique a lieu tous les 21 juin, date qui coïncide le plus souvent avec le premier jour de l'été dans l'hémisphère nord. Elle est fêtée principalement le soir et la nuit, jusqu'au lendemain matin et elle est actuellement célébrée dans une centaine de pays à travers le monde. Divers festivals de musique locaux qui se déroulaient ce jour de solstice participent aujourd’hui à cette fête populaire.

Elle est parfois connue aussi sous le nom "World Music Day" (Journée mondiale de la Musique), bien que le nom français soit aussi souvent utilisé dans certains pays anglophones ou germanophones, ou bien sous des noms traduits littéralement comme "Fiesta de la música" (espagnol), avec des logos similaires graphiquement à ceux utilisés en France pour les festivités affiliées au programme français.

 ensemble orchestre porcelaine VB antiquités

 

Histoire de la Fête de la Musique

Création

La fête de la musique est d'abord imaginée en 1976 par le musicien américain Joel Cohen, qui travaillait alors pour France Musique. Cohen proposait pour cette chaîne des "Saturnales de la Musique" pour le 21 juin et le 21 décembre, lors des deux solstices. Il voulait que les groupes de musiques jouent le 21 juin au soir, jour de l’Été boréal. Le projet de Cohen a été réalisé le 21 juin 1976 dans l'Ouest parisien et à Toulouse. Dans un reportage consacré à l'origine de la Fête, diffusé par la télévision suisse romande, le 21 juin 2015, Jack Lang a remercié Joel Cohen pour son idée.

Par la suite, le 10 juin 1981, André Henry, nommé dans le nouveau ministère du Temps libre, organise la "Fête de la Musique et de la Jeunesse" pour célébrer l'arrivée de François Mitterrand au pouvoir et le discours du 10 juin 1936 de Léo Lagrange sur les loisirs. Ce concert gratuit, réunissant environ 100 000 personnes place de la République avec Jacques Higelin et Téléphone, inspire Jack Lang pour créer une fête musicale populaire, la "Fête de la musique".

Jack Lang, alors ministre de la culture, et Maurice Fleuret, directeur de la musique et de la danse du ministère, également influencés par Cohen, donnent ainsi l'impulsion décisive à l'événement et la première fête nationale est célébrée le 21 juin 1982.

En 2011, cette fête s'est complètement internationalisée : en moins de trente ans, elle est reprise dans 110 pays sur les cinq continents, et dès 1985 en Europe. En 2014, le site français recense plus de 120 pays ayant repris cette manifestation musicale.

Sculpture en albâtre signée Carrier Belleuse Jeune Femme joueuse de mandoline Circa 1840

 

Choix du 21 juin

La date du 21 juin a été choisie car elle coïncide le plus souvent avec le solstice d’été, donc un des jours les plus longs de l’année, ou la nuit la plus courte pour ceux qui festoient jusqu’à l’aube. La coïncidence avec l'été symbolise ainsi le sacre de la nature à travers cette journée festive, à l'image des fêtes païennes dédiées à la nature ou aux moissons durant l'Antiquité, comme les fêtes de la Saint Jean, des fêtes populaires où un grand feu était allumé toute la nuit le soir du 24 juin : date traditionnelle de fin des plus longs jours de l’année, et qui ont existé en France jusque dans les années 1990.

Des fêtes similaires existaient également dans les pays nordiques à cette période de l’année où le soleil ne se couche jamais, comme par exemple les nuits blanches à Saint-Pétersbourg où on célèbre les arts sous toutes leurs formes. Cette idée a été reprise en France plus tard avec la Nuit Blanche, fêtée lors du premier week-end d’octobre peu après l’équinoxe où la nuit devient plus longue que le jour.

 

Danseuse - Boite à poudre de ROBJ

 

Festivités

La Fête de la Musique a pour vocation de promouvoir la musique de deux façons. Sous le slogan homophone à son nom, "Faites de la musique !", elle encourage les musiciens amateurs à se produire bénévolement dans les rues et les espaces publics. Grâce à l’organisation de nombreux concerts gratuits d’amateurs mais aussi de professionnels, elle permet à un public large d’accéder à des musiques de toutes sortes et origines, même celles chantées dans toutes les langues.

De nombreux établissements sont autorisés à rester ouverts plus longtemps ce soir là pour accueillir le public et de nombreuses rues sont fermées à la circulation dans les grandes villes pour laisser la place aux scènes organisées ou improvisées et aux spectateurs, qui déambulent d’un spectacle à l’autre. Toutefois, ce n’est pas le cas partout, où les scènes sont alors montées dans des espaces mieux délimités, tels que des parcs et espaces sportifs, mais aussi des salles de spectacles avec des entrées exceptionnellement gratuites ce jour là. À côté des spectacles gratuits et concerts amateurs de rue, des concerts de jazz peuvent aussi être parfois organisés pour des artistes confirmés mais ne peuvent prétendre à l’appellation "Fête de la Musique".

 

René Lalique Opalescent "Suzanne" Statuette 

 

Dans le monde

La Fête de la Musique n’a pas encore acquis dans le monde l’ampleur et la régularité qu’elle a acquise en France, car elle dépend largement de la volonté et des moyens des organisateurs locaux issus des milieux associatifs, même si l’évènement est devenu dans certains pays populaire et spontané, comme dans les régions francophones de Belgique et de Suisse ou certains pays d’Amérique latine, avec de nombreuses festivités d’initiative locale et privée, un support actif des pouvoirs publics en matière d’organisation et de sécurité et certaines modifications, comme à Genève où la fête dure trois jours le weekend le plus proche du 21 juin.

 

Allemagne

L'idée d'adapter la Fête de la musique à l'Allemagne est d'abord évoquée à Munich. Mais c'est en 1995 que la ville de Berlin devient la première ville allemande à organiser des concerts sur le modèle de cette fête. Depuis 2001, de plus en plus de villes la célèbrent régulièrement au fil du temps, jusqu'à atteindre la cinquantaine en 2015.

Canada

La ville de Québec adopte la Fête de la musique, sous l'égide de "Art dans la ville" à partir de 2008, sur le même principe que la fête française.

 

Egyptienne à la harpe par André Meurice

Chine

L'ambassade de France en Chine a commencé à organiser ponctuellement des évènements le 21 juin, cela dès 1992. Ce n'est que bien plus tard que la Fête de la Musique commencera à faire des apparitions régulières, d'abord dans la ville de Wuhan en 2007, puis à Shanghai quelques années plus tard. À Pékin, l'organisation régulière de la fête de la musique s'est faite par le biais d'une association de volontaires à partir de 2012, et a toujours eu lieu le 21 juin. Suite à l'impulsion donnée par l'ambassade de France et son soutien à l'évènement, celui-ci a pris de plus en plus d'ampleur, notamment en 2016 grâce à un partenariat avec PPTV, une plateforme en ligne, et une chaîne locale qui ont retransmis en direct les concerts à presque 4 millions de téléspectateurs et internautes chinois.

Colombie

En Colombie, la première fête de la musique est organisée à Medellín en 2003. Quelques années après, suivent les villes de Cali et Barranquilla, et enfin Bogotá depuis 2012, avec Carlos Vives comme parrain de cette nouvelle manifestation. Les organisateurs de la fête de la musique en Colombie suivent les principes de la fête française. Toutefois, la date choisie n'est pas nécessairement le 21 juin, mais celle du week-end le plus proche. En 2013, la fête de la musique à Bogota a lieu les 22 et 23 juin, avec Totó la Momposina pour marraine de cette édition.

Etats-Unis

À New York, la première Fête de la Musique a été organisée en 2006, sous l'impulsion d'Aaron Friedman et sous le nom de "Make Music New York". L'édition 2009 comprend quelque 900 groupes inscrits qui se produisent dans plusieurs boroughs de la Grosse Pomme.

Suède

À Stockholm, la première édition de la Fête de la Musique, sous le nom de "Make Musik STHLM", a été organisée le 18 juin 2010. Quelque 35 groupes locaux ont joué dans les rues de la ville, et des artistes français tels que les Naive New Beaters et le DJ Mondkokf ont également donné un concert à Kungsträdgården et à Berns.

newsletter Biron fête de la musique

 

Le Marché Biron
85, rue des Rosiers
93400 Saint-Ouen
Téléphone : +33 (0)1 40 11 59 69
Email : info@marchebiron.com

Newsletter

Réseaux sociaux

flogo rgb hex brc site 250 Twitter Logo WhiteOnBlue IG Glyph Fill youtube social square red

Plan des Puces

Plan des Puces de Saint-Ouen

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.
Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.