85, rue des rosiers 93400 Saint-Ouen +33 (0) 1 40 11 59 69 info@marchebiron.com
Vous êtes ici Accueil . Le Catalogue . Horlogerie & Objets Scientifiques . Horlogerie . Garniture De Cheminée Louis XVI à Sujet De Pastorales Sentimentales. Bronze doré et porcelaine

Garniture De Cheminée Louis XVI à Sujet De Pastorales Sentimentales. Bronze doré et porcelaine

Proposé par

Garniture de cheminée en bronze doré ciselé et porcelaine de Paris à fond Bleu Céleste et rehauts or dans le goût de Sèvres à décor polychrome dans des cartouches rectangulaires ou cartels oblongs de motifs floraux,de Pastorales sentimentales inspirées de compositions picturales -La Confidence et Le Rendez-vous galant - exécutées en 1765 par François Boucher ( 1703-1770) à la demande de Mme Geoffrin. L'ensemble sous la tutelle d'un Cupidon proche des oeuvres sculptées de Charles-Gabriel Sauvage, dit Lemire. Numéroté "5526", le mouvement de la pendule porte estampées les initiales "P.R" . Celles-ci également frappées sur le socle de la pièce horlogère et de la paire de vases d'ornement l'accompagnant.
"Le tout est fin, délicat, solidement pensé".Lors du Salon de 1765, eu égard à sa protectrice, Denis Diderot (1713-1784) louait en ces termes affables une Idylle Pastorale en quatre tableaux commanditée par Mme Geoffrin à François Boucher (1703-1770) consacré la même année Premier Peintre du Roi. Plus d'un siècle après, la garniture de cheminée ci-présentée met en scène avec tact et inventivité ces "petits églogues à la Fontenelle" dont elle perpétuait, au grand ravissement de la société parisienne du Second Empire éprise du mode de vie suavement galant d'un XVIIIe siècle retrouvé, "l'irrésitible séduction" (Théophile Gautier). D'une délicatesse, d'une fraîcheur et d'un charme surprenants, cet ensemble horloger à l'élégance formelle, au raffinement ornemental indéniables ne peut donc que s'affilier l'appréciation du brillant philosophe-salonnier de l'époque des Lumières.
Sommées de menus bustes de Flore, deux colonnettes en porcelaine serties de corolles feuillagées d'acanthe encadrent le corps de la pendule soclé sur une base rectangulaire à côtés arrondis reposant sur six petits pieds toupies bagués de perlés. Tores de laurier rubané, rosettes, fleuron d'acanthe grainé et oves, godrons, feuilles d'acanthe ponctuent, ourlent, festonnent sa silhouette pondérée. En façade, celle-ci s'égaie d'un noeud de ruban singulièrement empanaché d'un muffle léonin. Traité en ronde-bosse, un malicieux Cupidon fort proche des savoureuses figures enfantines modelées par Charles -Gabriel Sauvage, dit Lemire (1741-1827) auréole l'amortissement de cette pièce horlogère célébrant l 'Amour selon le mode ingénu du XVIIIe siècle. Un genou à terre, le buste incliné vers l'avant, son carquois à empennage de flèches en bandoulière,le bambin au regard coulé tient d'une main l'arc libéré du dard voué à enflammer le coeur des élus et, de l'autre injoncte subrepticement au silence. Il nous invite ainsi à apprécier l'idylle amoureuse nimbant les parois de la pendule -, dont il fût l'aimable artisan.
Assis, tendrement unis sous une arche feuillue, un couple rêveur aux atours coquets est observé par un jeune pêcheur allangui sur un rocher; souriant, celui-ci semble partager leurs tendres émois. Baigné d'une douce luminosité, l'élégiaque paysage lacustre servant de cadre à cette historiette galante se déploie sur les parois latérales de la pendule. Semblablement cernées de Bleu Céleste rehaussé d'un listel or, ces plaques de porcelaine s'ornent de perspectives valonnées, silhouettées sur fond de fûtaies, de graciles charmilles, d'une gentilhommière, d'un moulin à eau, d'un pont et barrières de bois sineux. Autant de figures, motifs picturaux propres aux Pastorales galantes ou champêtres composées par François Boucher dès 1740 et,en cet objet, délicieusement transposés. A l'univers bucolique et sentimental de cette variation s'apparentent les printaniers bouquets, courses fleuries rythmant en bandeaux le corps de la pendule, les passereaux voletant au-dessus d'un nid-symbole d'une union accomplie et heureuse- figurés sur son cadran aux heures scandées par des aiguilles à motif de dards de Cupidon.
A cette pièce horlogère d'une conception fort recherchée est étroitement associée une paire de vases d'ornement formant pendant. Sommés d'une grenade en bouton, ceints d'un bandeau aggrémenté d'un noeud rubané, ils sont enchâssés dans une monture en bronze finement ciselée de brettes, de corolles, feuillages et volutes d'acanthe, de guirlandes pendantes de laurier grainé; le tout, enjolivé sur leurs prises, de délicats mascarons féminins.
Nimbée de Bleu Céleste, leur panse se parent, en des cartels oblongs enveloppés d'un listel émaillé de perlés, de fleurons, culots et rinceaux feuillagés d'acanthe peints à l'or, de deux tableautins issus du "charmant petit poème" (Diderot) pictural composé par François Boucher à la demande de Mme Geoffrin (1699-1777). De cette suite de "Quatre Pastorales" vouée à orner un boudoir de la demeure parisienne de cette Ambassadrice du Siècle des Lumières tenant Salon au numéro 372 de la rue Saint-Honoré, le peintre sur porcelaine reproduit respectivement La Confidence et Le Rendez-vous galant .Exposés au Salon de 1765 (n°11 du Livret ) sous le titre La Lecture de la lettre , Pensent-ils à ce mouton? avec leurs homologues Le Départ du messager- seule toile de nos jours conservée (New-York, The Met) et L'Arrivée du Courrier, ces deux tableaux seulement connus par le biais d'estampes dues au graveur Jacques Bonnefoy (actif de 1790 à 1807)sont une allégre variation de L'Ecole de L'Amitié , de L'Ecole de L'Amour (Salon de 1761, n° 9) exécutées au cours de l'année 1760 par l'artiste pour Caroline- Louise de Bade(1723-1783).
En ce décor porcelainier, on retrouve les motifs de prédilection du peintre fort appréciés par la Margrive de Baden: "des figures, des animaux, des fleurs et des ruisseaux". Le premier met en scène, assises dans l'herbe moussue auprès d'une fontaine ornée d'un Amour en bas-relief, deux jeunes femmes se ravissant au son des eaux jaillissantes des amoureux propos épanchés sur une missive apportée par un pigeon ,-oiseau messager de Vénus. Dans le second, réunis sous un arbre , les bien-aimés tendrement enlacés badinent avec un docile mouton que caresse la Bergère joliment apprêtée. En écho à ce "petit composé de grâces, de tendresse, d'ingénuité et de goût" jadis élaboré ( 1760 puis 1765) par François Boucher à l'intention de ses commanditaires, se déploient au revers de chaque vase ,au sein de cartels à fond blanc, de ravissants bouquets fleuris polychromes.Encadrés de palmettes, gerbes de joncs peints or, ceux-ci épanchent leur gaie et candide frondaison printanière.
Cette paire de vases est dotée d'un socle et d'un piètement identique à celui de la pièce horlogère. Tout comme cette dernière, elle porte estampée -au dos en creux -une marque frappée aux initiales de "P. R".Bien qu'à ce jour, nous n'ayons pu réussir à lever le voile sur cette signature, la garniture de cheminée proposée s'avère proche, en regard des productions horlogères parisiennes de qualité de la seconde moitié du XIXe siècle, des réalisations dues plus particulièrement à Claude-Philippe Mourey (1806-1885).
Ceci étant, cette exquise garniture de cheminée ,privilégieant "l'interprétation des modèles " (Pierre Kjellberg) du derniers tiers du XVIIIe siècle ,se distingue tout comme ceux-ci par un équilibre subtil entre formes néo-classiques de style Louis XVI et répertoire de Style Louis XV- Rocaille manifeste dans la thématique de son décor peint inspiré de l'oeuvre du maître en ce genre: François Boucher . Séant dans un Salon ou un Boudoir, elle nous convie à revister au gré de ses "attrayants petits épisodes" contés l'univers sentimental façonné par cet artiste dont Diderot reconnaissait l'inextinguible "feu, facilité, fécondité et magie" (Salon de 1763).
Travail parisien de style Louis XVI de la seconde moitié du XIXe siècle. Epoque Napoléon III, circa 1870.

Chiseled gilt bronze and Paris porcelain mantelpiece set with Celestial Blue background and gold highlights in the style of Sèvres with polychrome decoration in rectangular cartridges or oblong cartels of floral motifs, from sentimental Pastorales inspired by pictorial compositions - La Confidence and Le Rendez - vous galant - executed in 1765 by François Boucher (1703-1770) at the request of Mme Geoffrin. The whole under the tutelage of a Cupid close to the sculpted works of Charles-Gabriel Sauvage, known as Lemire. Numbered "5526", the clock movement is stamped with the initials "P.R". These are also stamped on the base of the timepiece and the pair of ornamental vases accompanying it. "Everything is fine, delicate, solidly thought out". During the Salon of 1765, with regard to his patron, Denis Diderot (1713-1784) praised in these affable terms a Pastoral Idyll in four paintings commissioned by Mme Geoffrin from François Boucher ( 1703-1770) consecrated the same year First Painter to the King. More than a century later, the mantelpiece set presented here depicts with tact and inventiveness these "little eclogues à la Fontenelle" which it perpetuated, to the great delight of the Parisian society of the Second Empire in love with the suavely gallant way of life. of an 18th century rediscovered, "the irresistible seduction" (Théophile Gautier). With surprising delicacy, freshness and charm, this watchmaking ensemble of formal elegance and undeniable ornamental refinement cannot but be associated with the appreciation of the brilliant philosopher-salonnier of the Age of Enlightenment .

Informations supplémentaires

  • N° de Stand: 51 et 52
  • Galerie: ANTICOMANIA
  • Siècle: 19ème Siècle
  • Époque/Style: Louis XVI
  • Dimensions: Pendule H : 43 cm L : 26 cm P : 13 cm Vases H : 33 cm L : 17 cm P : 10 cm
  • Matériaux: Bronze doré et porcelaine
  • Signature: P.R.
Anticomania

Galeries 51 & 52 - Allée 1
Sabine Béteille
+33 (0)7 62 60 61 15
@anticomania
Voir le catalogue de l'Antiquaire

www.marchebiron.com | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Marché Biron
85, rue des Rosiers
120, avenue Michelet
93400 Saint-Ouen
Téléphone : +33 (0)1 40 11 59 69
Email : info@marchebiron.com

Newsletter

Réseaux sociaux

flogo rgb hex brc site 250 Twitter Logo WhiteOnBlue IG Glyph Fill youtube social square red

Plan des Puces

Plan des Puces de Saint-Ouen