85, rue des rosiers 93400 Saint-Ouen +33 (0) 1 40 11 59 69 info@marchebiron.com
Vous êtes ici Accueil . Le Catalogue . Horlogerie & Objets Scientifiques . Horlogerie . Cartel d'Applique De Style Louis XVI Au Masque De Silène. Circa 1870. Louis XVI Style Wall Cartel In The Mask Of Silenus

Cartel d'Applique De Style Louis XVI Au Masque De Silène. Circa 1870. Louis XVI Style Wall Cartel In The Mask Of Silenus

Proposé par

Raingo Frères (Maison fondée en 1813)- Retenu, enveloppé d'un fort seyant noeud de ruban plissé ponctué de pommes de pin (allusion à la thyrse de Bacchus), cet original cartel d'applique en bronze ciselé doré d'atours classicisants par sa silhouette pondérée arbore un riant décor ornemental. Parcourue de bandeaux cannelés, festonnée d'une frondaison de feuilles de laurier grainé, sa caisse s'enrichit sur ses flancs de deux superbes cornes d'abondance desquelles émergent, vivaces, épis de blé, grenades, roses et fleurs de pavot. Sommée d'un Trophée musical associant à dessein sur fond feuillagé de chêne à l'élégiaque violon des fêtes galantes du XVIIIe siècle les antiques instruments bachiques (cor, pipeau, flûte de Pan, tambourin de basque) aux enjouées, trépidentes sonorités, celle-ci est pimentée en partie basse d'un mascaron à masque Grotesque à l'effigie de Silène . La chevelure épandue auréolée de feuilles de vigne, le front ceint d'un bandeau à grelots, le faciès animé d'une fougue , d'une ferveur teintées d'Ivresse que suggérent son regard fièvreux, sa bouche haletante, le divin et paien Satyre se fait le chantre endiablé de la fécondité, des réjouissances bachiques. Précisée par la couronne rubanée à branchage noueux de pampres et grappes de raisins formant culot, cette thèmatique préside à la composition de ce cartel placé sous les auspices de l'Allégresse.
Serti sur sa lunette de perlés alternés d'une frise de canaux et d'un cordon, son cadran émaillé blanc à chiffres arabes pour les heures et minutes porte, tout comme son mouvement, la signature de "Raingo Fres / A Paris", émérite Maison parisienne d'horlogerie, de bronzes d'art et d'ameublement adoubée tout au long du XIXe siècle par les têtes couronnées européennes et laurée des plus hautes récompenses lors des grandes manifestations internationales tant pour sa "vitalité", "sa fabrication immensemment heureuse"que pour le "savoir, la solidité er la probité" caractéristiques de ses pièces d'une indéniable qualité et non dépourvues" d'originalité et inventivité".
D'une facture ample et soigné, notre cartel est à rapprocher d'un modèle d'époque Louis XVI répertorié dans l'ouvrage de Pierre Kjellberg (Encyclopédie de la pendule Française du Moyen à nos jours, Paris: Ed. de L''Amateur, 1997, p.195, Fig. A:-Cartel Louis XVI en bronze doré porté par un large noeud de ruban avec attributs de la Musique, cornes d'abondance et masque de grotesque) dont l'auteur signale deux exemplaires à ce jour conservés dans des institutions internationales (le premier à New-Yotk, au MET, Collection C. et J. Wrightsman et, le second faisant partie de la Collection W. et T. Chrsler-Foy). Récemment, est apparu sur le marché de l'art (Vente Ader du 1ier décembre 2016, lot 276), signé de l'horloger André-Alexandre Deribaucourt (M° Horloger 1770-1789) un modèle au parti esthètique similaire dont les Frères Raingo décline avec discernement dans la seconde moitié du XIXe siècle la composition tout à la fois élégante et hardie. dont elle diffère néanmoins quant au motif de la couronne de pamres de vigne du culot.
Disposant en toute propriété "de nombreux modèles " (Louis Enault, 1877), ces remarquables fabriquants "fidèles représentants du goût français"soucieux de répondre aux désidératas d'une clientèle éprise dès la fin des années 1860 du Style Louis XVI re-créent une pièce horlogére à l'image d'une société élitiste s'adonnant sur un rythme effrené à de festives réjouissances.
En nos temps de morosité ambiante, ce riant cartel d'applique invite -tout comme aux siècles précédents- à succomber à l'exhortation lancée par Charles Baudelaire (1821-1867) dans son poème en prose "Enivrez-vous" (Le Spleen de Paris, XXXIII): " Il faut toujours être ivre, tout est là (..). Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terrre, il vous faut vous enivrer sans cesse.Mais de quoi? De vin, de poésie, ou de vertu, à votre guise (...) Et, si quelques fois, (..), vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, (..) demandez quelle heure il est; et, le vent, la vague, l'étile, l'étoile, l'oiseau, l'horloge vous répondront: Il est l'heure de s'enivrer".
Travail parisien d 'inspiration Louis XVI de la seconde moitié du XIXe siècle de la Maison parisienne Raingo Frères. Circa 1870.
Cadran et mouvement signés "Raingo Freres / A Paris" et numeroté sur la platine: "330" Le même chiffre apposé, insculpté au dos, dans le bronze.

Raingo Frères (House founded in 1813) - Restrained, wrapped in a very becoming bow of pleated ribbon punctuated with pine cones (allusion to the thyrsus of Bacchus), this original applique cartel in chiseled bronze gilded with classicizing finery by its weighted silhouette sports a cheerful ornamental decor. Covered with fluted bands, festooned with a foliage of grained laurel leaves, its body is enriched on its sides with two superb cornucopias from which emerge perennials, ears of wheat, pomegranates, roses and poppy flowers. Topped with a musical Trophy purposely associating on a leafy oak background with the elegiac violin of the gallant festivals of the 18th century the ancient bacchanalian instruments (horn, pipe, pan flute, tambourine) with playful, hectic sounds, that This is spiced up in the lower part with a Grotesque mask mascaron with the effigy of Silenus. The spreading hair haloed with vine leaves, the forehead girded with a headband with bells, the face animated by a passion, a fervor tinged with drunkenness that his feverish gaze, his panting mouth, the divine and pagan Satyr suggest is the frenzied cantor of fertility, of bacchanalian festivities. Specified by the ribboned crown with gnarled branches of vine branches and bunches of grapes forming a base, this theme presides over the composition of this cartel placed under the auspices of Joy. Set on its bezel with pearls alternating with a frieze of channels and a cord, its white enamel dial with Arabic numerals for the hours and minutes bears, like its movement, the signature of "Raingo Fres / A Paris", emeritus Parisian house of watchmaking, artistic bronzes and furniture dubbed throughout the 19th century by European crowned heads and laureate of the highest awards at major international events both for its "vitality", "its immensely successful production "than for the "knowledge, solidity and probity" characteristic of his pieces of undeniable quality and not devoid of "originality and inventiveness". With ample and neat workmanship, our cartel is similar to a model from the Louis XVI period listed in the work of Pierre Kjellberg (Encyclopedia of the French clock from the Middle to the present day, Paris: Ed. de L'' Amateur, 1997, p.195, Fig. A:- Louis XVI cartel in gilded bronze carried by a large ribbon bow with attributes of Music, cornucopias and grotesque mask) of which the author indicates two copies at this preserved in international institutions (the first in New-Yotk, at the MET, Collection C. and J. Wrightsman and, the second forming part of the Collection W. and T. Chrsler-Foy). Recently, appeared on the art market (Ader sale of December 1, 2016, lot 276), signed by the watchmaker André-Alexandre Deribaucourt (M° Horloger 1770-1789) a model with a similar aesthetic appearance including the Raingo Brothers declines with discernment in the second half of the 19th century the composition both elegant and bold. from which it nevertheless differs as to the motif of the crown of vine branches on the base. With full ownership of "many models" (Louis Enault, 1877), these remarkable manufacturers "faithful representatives of French taste" anxious to meet the wishes of a clientele in love with the Louis XVI Style from the end of the 1860s, re-created a timepiece in the image of an elitist society indulging at a frantic pace in festive festivities. In our times of ambient gloom, this smiling cartel of applique invites - just as in previous centuries - to succumb to the exhortation launched by Charles Baudelaire (1821-1867) in his prose poem "Enivrez-vous" (Le Spleen de Paris, XXXIII): "You must always be drunk, everything is there (..). In order not to feel the horrible burden of Time which breaks your shoulders and bends you towards the earth, you must constantly get drunk. But wine, poetry, or virtue, as you please (...) And, if sometimes, (..), you wake up, the intoxication already diminished or gone, (..) ask what hour it is; and the wind, the wave, the star, the star, the bird, the clock will answer you: It is time to get drunk". Parisian work of Louis XVI inspiration from the second half of the 19th century from the Parisian Maison Raingo Frères. Circa 1870. Dial and movement signed "Raingo Freres / A Paris" and numbered on the plate: "330" The same number affixed, engraved on the back, in the bronze.

Informations supplémentaires

  • N° de Stand: 51 et 52 allée 1
  • Galerie: ANTICOMANIA
  • Siècle: 19ème Siècle
  • Époque/Style: Louis XIV
  • Dimensions: Hauteur : 68 cm Largeur : 30 cm Profondeur : 12 cm
  • Matériaux: Bronze doré
  • Signature: Raingo
  • Prix: 2900 euros
Anticomania

Galeries 51 & 52 - Allée 1
Sabine Béteille
+33 (0)7 62 60 61 15
@anticomania
Voir le catalogue de l'Antiquaire

www.marchebiron.com | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Marché Biron
85, rue des Rosiers
120, avenue Michelet
93400 Saint-Ouen
Téléphone : +33 (0)1 40 11 59 69
Email : info@marchebiron.com

Newsletter

Réseaux sociaux

flogo rgb hex brc site 250 Twitter Logo WhiteOnBlue IG Glyph Fill youtube social square red

Plan des Puces

Plan des Puces de Saint-Ouen