85, rue des rosiers 93400 Saint-Ouen +33 (0) 1 40 11 59 69 info@marchebiron.com
Vous êtes ici Accueil . Le Catalogue . Peintures & Arts Graphiques . Peintures . Jean Gabriel Domergue - Portrait de Dora huile sur panneau vers 1951

Jean Gabriel Domergue - Portrait de Dora huile sur panneau vers 1951 Vendu

Proposé par

Jean Gabriel Domergue - Portrait de Dora huile sur panneau vers 1951.

 

Par le très célèbre peintre, Jean Gabriel Domergue, un joli portrait sur fond bleu titré Dora (au dos) et signé en bas à gauche.

 

Nous présentons ce tableau sur son panneau d’origine et dans son cadre en bois sculpté d’origine.

 

Dimensions sans cadre Hauteur 31,5 cm - Longueur 22,5 cm.

Dimensions avec cadre Hauteur 47 cm - Longueur 38 cm.

 

Excellent état de conservation.

 

Biographie :

 

Jean-Gabriel Domergue est né à Bordeaux le 4 Mars 1889.

 

Peintre au talent extrêmement précoce, Domergue, alors âgé seulement de 17 ans, exposa au Salon des Artistes Français dès 1906. En 1913, il est Second Prix de Rome, médaille d’or du Salon en 1920, puis expose Hors-Concours.

Tout d’abord remarqué pour ses paysages qu’il peint avec une grande facilité, c’est à partir des années 1920 que s’opère le tournant décisif de sa carrière. Il devient alors le peintre de « la Parisienne ». Domergue va inventer un nouveau type de femme, mince, désinvolte, gracile, toujours élégante, et dont les grands yeux regardent le monde avec envie, du haut d’un cou étiré. « Je suis l’inventeur de la pin-up » déclarera-t-il plus tard. Il peindra environ 3 000 portraits.

 

Si Domergue peint de nombreux nus (ses modèles sont généralement des actrices en vogue ou de jeunes danseuses), il est également et surtout le peintre de l’aristocratie et des mondaines en tout genre (Liane de Pougy ou encore Nadine, la future baronne de Rothschild, par exemple). Domergue sera également un des plus grands organisateurs de fêtes mémorables à Paris (« Le Bal Vénitien » à l’Opéra en 1922 ou d’autres sur le thème du Second Empire), mais aussi à Cannes, Monte-Carlo, Juan-les-Pins, Biarritz et bien sûr Deauville.

 

Très influent, il joue un rôle essentiel dans l’évolution de la mode de son époque. Il dessinera pour les plus célèbres couturiers, dont Paul Poiret et Henry Marque, de nombreux modèles de robes, chapeaux ou accessoires.

Si 1920, marque le tournant définitif de Domergue vers la représentation féminine (seule ou en couple), l’évolution de son style se poursuit tout au long de sa carrière artistique.

Sa forme quasi définitive apparaît au début des années 30. Il est alors à son apogée et à partir de cette période, ses tableaux ne sont plus datés, bien que souvent titrés au dos (huiles toiles ou panneaux d’isorel) et parfois numérotés. C’est la connaissance de cette évolution qui permettra à un œil exercé de situer l’œuvre avec une relative précision.

Domergue a l’art de mettre en lumière le côté léger et pétillant de la jolie femme telle qu’on l’imagine. Sa virtuosité et l’élégance de son pinceau l’inscrivent dans la lignée des Fragonnard et des Watteau, artistes qui ont au XVIIIème siècle contribué à fixer les canons de la beauté de leur époque.

Sa formation classique pimentée de fantaisie, font qu’un portrait de Domergue ne ressemble à aucun autre.

Si la femme semblait jusqu’alors généralement mélancolique et évanescente, chez Domergue, elle est tout le contraire. La femme devient légère, aérienne, pétillante comme des bulles de Champagne, annonçant ainsi à sa manière la révolution féminine des prochaines décennies, et nul ne peut rester insensible face à la gaieté, à la sensibilité et au subtil graphisme de sa touche.

 

Un aspect de la vie de Jean-Gabriel Domergue est moins connu: il fut à partir de 1955 le Conservateur du musée Jacquemart-André à Paris. Sous sa houlette, y furent organisées d’extraordinaires expositions, consacrées notamment à Léonard de Vinci, Seurat, Prud’Hon, Toulouse-Lautrec, Van Gogh, Berthe Morisot et Francisco Goya. C’est durant l’organisation de celle consacrée à celui qui fut son maître, Giovanni Boldini, qu’il s’éteindra en 1962.

Domergue était Chevalier de la Légion d’Honneur et membre de l’Institut à l’Académie des Beaux-Arts.

 

Bibliographie :

 

– Gérard-Louis-Soyer, « Jean-Gabriel Domergue, l’art et la mode », éd. Sous le Vent, 1984

– Bénézit, « Dictionnaire des peintres », Gründ, 1999.

Musée :

– Villa Domergue, Cannes

(La villa Fiesole, ancienne propriété des Domergue, léguée à la ville de Cannes en 1973 par Odette Domergue).

 

Jean-Gabriel Domergue - Oil on Panel Portrait of Dora Circa 1951.

 

By The famous painter was Jean-Gabriel Domergue, a lovely portrait of Dora, signed on the lower left.

 

Our painting in fine original condition, it is in his original panel and, his original carved wood frame.

 

Measurements unframed:    H 12.40 In. - W   8.85 In.

Measurements with frame:  H 18.50 In. - W  14.96 In.

 

Biography:

 

Jean-Gabriel Domergue was born in Bordeaux, France on March 4th, 1889.

 

An extremely talented and precocious painter, Domergue exhibited works at the Salon Des Artistes Français (the French Artists Exhibition) in 1906 at the young age of seventeen. In 1913, he was awarded the Second Prize of Rome and went on to win the gold medal award in the 1920 show. He then began showing outside the exhibition.

Having first been recognized for his landscapes which he painted with great ease, his career took a decisive turn during the 1920’s. At this time he became the painter of the « Parisian lady ».

Domergue invented a new type of woman : thin, airy, elegant, with a swanlike neck and wide seductive eyes which gaze upon the world with longing.

“I invented the pin-up » he later claimed.

He went on to paint approximately 3,000 portraits.

 

Even though Domergue painted numerous nudes using fashionable actresses or young dancers as his models, he was nevertheless, highly prized in the aristocratic and high society circles painting individuals such as Liane de Pougy or Nadine, the future Baroness of Rothschild.

Domergue was also one the main organizers for famous Parisian gala events such as « The Venetian Ball » at the Opera in 1922 and other events using the Second Empire as its theme in Paris and also Cannes, Monte-Carlo, Juan-les-Pins, Biarritz and of course, Deauville.

 

Quite influential, he played an essential role in the evolution of fashion in his era.

He designed numerous dresses, hats and accessories for famous couturier such as Paul Poiret and Henry Marque.

Even though 1920 remains the turning point in Domergue’s career towards feminine portrayals, his style developed all throughout his artistic career.

His quasi-definitive form appeared at the beginning of the 1930’s.

From this time on Domergue was at the peak of his career; his paintings were no longer dated even though often titled on the back (oil canvasses or hardboards) and sometimes numbered.

Having knowledge of this perfected style and trend allows the trained eye to accurately date his works of art.

Domergue had a talent for highlighting the fickle and dazzling side of a beautiful woman that one likes to imagine.

His elegant mastery of the paintbrush places him in the tradition of artists such as Fragonnard and Watteau who in the 18thcentury helped establish the canons of beauty of their epoch.

His classical training combined with an aura of fantasy make Domergue’s portraits unlike any others.

Domergue changed the way women were portrayed, breaking the traditional melancholic and vaporish poses.

The female figure became airy, sparkling and effervescent like Champagne bubbles laying the ground in his own way for the feminine revolution which began in the next decades. No one can remain unaffected when gazing upon such gaiety and sensitivity portrayed by the subtle style of his stroke.

 

One side of Jean-Gabriel Domergue’s life is not as well-known ; he was Curator of the Jacquemart-André Museum in Paris starting from 1955.

Under his leadership, extraordinary exhibitions were organized. Most notably were his tributes to Léonard de Vinci, Seurat, Prud’Hon, Toulouse-Lautrec, Van Gogh, Berthe Morisot and Francisco Goya. Furthermore, it was during his organization for the exhibit in honour of his own master, Giovanni Boldini, that he passed away in 1962.

Domergue was made Knight of the Legion of Honour and Fellow of the Academy of Fine Arts.

Informations supplémentaires

  • N° de Stand: 82-83-84 Allée 1
  • Galerie: MLD Antiquités
  • Siècle: 20ème Siècle
  • Dimensions: Dimensions sans cadre Hauteur 31,5 cm - Longueur 22,5 cm. Dimensions avec cadre Hauteur 47 cm - Longueur 38 cm.
  • Matériaux: Huile sur panneau
  • Provenance: France
  • Signature: Jean-Gabriel Domergue
  • Prix: Nous contacter
MLD Antiquités

Galeries 82, 83 & 84 - Allée 1
Laurence & Marc Debono
+33 (0)6 07 57 42 55
+33 (0)1 40 10 83 63

Voir le catalogue de l'Antiquaire

www.marchebiron.com | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Marché Biron
85, rue des Rosiers
93400 Saint-Ouen
Téléphone : +33 (0)1 40 11 59 69
Email : info@marchebiron.com

Newsletter

Réseaux sociaux

flogo rgb hex brc site 250 Twitter Logo WhiteOnBlue IG Glyph Fill youtube social square red

Plan des Puces

Plan des Puces de Saint-Ouen

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.
Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.