85, rue des rosiers 93400 Saint-Ouen +33 (0) 1 40 11 59 69 info@marchebiron.com
Vous êtes ici Accueil . Le Catalogue . Peintures & Arts Graphiques . Peintures . Peintures Anciennes Sur Soie - Le Travail Du Coton Au Japon - Époque : XVIIIème Siècle

Peintures Anciennes Sur Soie - Le Travail Du Coton Au Japon - Époque : XVIIIème Siècle

Proposé par

Voici quatre peintures anciennes sur soie nous montrant en détails, les différentes étapes de la culture cotonnière au Japon.

Tout d’abord, la récolte du coton à la main dans les champs de cotonniers ou les plants sont soigneusement coupés, mis en fagots pour être ensuite triés, l’on va séparer de la tige d’une part les capsules ou balles de coton et les feuilles.

Les feuilles seront utilisées pour leur vertus thérapeutiques, pour traiter les troubles hépatiques, les saignements de nez, la toux et les règles douloureuses ou encore employé pour soulager les symptômes de la ménopause (bouffées de chaleur, transpiration excessive).
Les capsule de cotons, seront misent à sécher. Les fibres de coton subiront un premier battage destiné à retirer une partie des poussières et des corps étrangers et un triage, avant d’être pressées en balles pour être plus faciles à transporter vers les ateliers de filature. 
La filature est l’opération de transformation du coton brut en fil, c’est ici notre quatrième peinture.


Époque : XVIIIème
Dimensions : Hauteur : 26,5cm x Largeur : 22cm

Très tôt, les japonais ont importé de Chine et d’Inde du coton brut et des produits manufacturés à base de coton, qui n’étaient pas produits sur leur territoire. 
La situation a perduré jusqu’au XVIe siècle, quand la Chine a fait connaître au Japon ses méthodes de culture du coton. 
Les plantations se sont rapidement établies dans les régions chaudes de l’ouest de l’archipel nippon, où le climat tempéré et les terres fertiles convenaient particulièrement bien aux plants de coton. 

A cette période, sous l’impulsion des classes dirigeantes bourgeoises, la filature et le tissage manuels du coton ont crû rapidement, devenant une véritable industrie artisanale avec des points de production qui se sont développés d’abord dans l’ile rurale de Kyushu, avant de s’étendre à d’autres régions plus chaudes. 
Ces industries ne fournissaient au pays que des quantités limitées de tissu de coton. La production s’est accélérée progressivement avec l’arrivée de rouets et métiers à tisser plus efficaces. 

Les manufactures se sont géographiquement étendues, ce qui a permis de diminuer sensiblement le prix de la toile de coton. Le tissu obtenu était confortable et remplaçait avantageusement la grossière toile de chanvre à tout faire. Les paysannes assuraient chez elles la plus grande partie du filage et du tissage du coton, pour leurs besoins propres ou pour constituer ainsi un revenu principal ou d’appoint.

Informations supplémentaires

  • N° de Stand: 55
  • Galerie: PY ANTICS
  • Siècle: 18ème Siècle
  • Époque/Style: -
  • Dimensions: Dimensions : Hauteur : 26,5cm x Largeur : 22cm
  • Matériaux: aquarelle sur soie
  • Provenance: Japon
  • Prix: 1800€
PY Antics

Galerie 55 - Allée 1
+33 (0)6 14 79 14 07

Voir le catalogue de l'Antiquaire

https://www.pyantics.com/ | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Marché Biron
85, rue des Rosiers
120, avenue Michelet
93400 Saint-Ouen
Téléphone : +33 (0)1 40 11 59 69
Email : info@marchebiron.com

Newsletter

Réseaux sociaux

flogo rgb hex brc site 250 Twitter Logo WhiteOnBlue IG Glyph Fill youtube social square red

Plan des Puces

Plan des Puces de Saint-Ouen