85, rue des rosiers 93400 Saint-Ouen +33 (0) 1 40 11 59 69 info@marchebiron.com
Vous êtes ici Accueil . Le Catalogue . Sculptures . Aristide Croisy (1840-1899). Le Nid.-bronze. Goldscheider Editeur

Aristide Croisy (1840-1899). Le Nid.-bronze. Goldscheider Editeur Vendu

Proposé par

Aristide-Onésime CROISY (1840-1899), Le Nid.-Epreuve en bronze à double patine brune nuancée et mordorée figurant, lovés dans un fauteuil gondole capitonné volanté, deux jeunes enfants "confondant leur sommeil sur le même oreiller et laissant pendre avec l'insouciante innocence de cet âge, leurs poings mignons et leurs petits pieds". - Fonte ancienne de la Maison Frédéric Goldscheider, d'après le groupe en marbre exposé au Salon des Artistes Français de 1882 (n°4249) acquis par l'Etat la même année. Attribué au Musée d'Orsay (RF 571), il est de nos jours déposé au Musée Allard, de Montbrison.
Titrée sur la pinthe: LE NID. Signée en lettres cursives sur le côté droit: "Croisy". Au dos, cachet rectangulaire de Frédéric Goldscheider, Editeur de Sculptures d'Art. Numéroté 37 R.

Paru dans La Fronde du 8 novembre 1899, un article consacré à la carrière féconde du "statuaire renommé, auteur de tant d'oeuvres justement admirées" Aristide Croisy (1840-1899) soulignait d'emblée: "Il en est pour les sculpteurs et les peintres de même que pour les écrivains, une oeuvre suffit parfois à les rendre populaires. C'est une paternité qui leur demeure, s'agrippe à leur nom (..) C'est ainsi que Croisy était surtout connu pour Le Nid, une oeuvre gracieuse acquise par l'Etat pour le musée du Luxembourg. Le Nid, c'est le poème bourgeois qui fait battre le coeur de la grisette, du trottin aussi fort et aussi vite que celui de la grande Dame, attaquant les mêmes fibres, faisant vibrer les mêmes cordes, caressant les mêmes rêves: en l'éclosion charmante des oiselets heureux, qui s'épanouissent dans la molesse du duvet maternel. Les oiselets sont personnifiés par de beaux enfants, blottis dans un fauteuil, et l'image ayant reproduit le groupe aimable, le sculpteur devint populaire dans les foyers, plus et peut-être mieux que les autres morceaux de grandes valeurs sortis de son atelier".
Précédé par son modèle en plâtre (n° 6226 du Salon de 1880 -Musée de Saint-Dizier), le groupe "grandeur naturelle" exécuté en marbre (1882) sut conquérir les honneurs (Médaille de 2ième classe) du jury du Salon des Artistes Français, enthousiasmer ou émouvoir le public se pressant dans les galeries du Palais de l'Industrie. Devant "ce Nid si gracieux dans sa poésie familiale, et qui parlera toujours au coeur des mères", "tous les jours les dames sont attendries",rapporte Louis Enault dans son Guide du Salon de 1882. Non sans réserve- "une scène de genre à l'italienne "-, les critiques d'art de l'époque louent "la composition originale et inventive" de cette "oeuvre aimable, gracieuse, d'un sentiment juste et d'une exécution trés fine"(Albert Wolff).
Acquis par l'Etat au même titre que certaines oeuvres sculptées  par Aristide Croisy qui jouirent d'une grande faveur auprès du public (Psyché abandonnée, 1870; Les Amants ou Paolo Malestra et Françoise de Rimini, 1878), Le Nid fut reproduit entre autre dans l'ouvrage de Charles, Lucien Huard, Paris et ses Merveilles (1890, pl.21).
C'est à A.Delpy, fabriquant et marchand de Bronzes d'Art reconnu sur la place parisienne que revint l'initiative de l'édition en bronze du "marbre célèbre de Croisy appartenant au Musée du Luxembourg". Sa présentation à l'Exposition  Universelle de 1889  octroyera à  son établissement une Haute Récompense. Par la suite, la  Maison Frédéric Goldscheider en acquierera vers 1900 la propriété , éditant  du même artiste une "jeune et craintive Baigneuse" (Salon de 1898).
Dû à une Maison d'édition hautement reconnue, notre bronze par sa qualité de ciselure , son heureux chromatisme en parfaite harmonie avec la douceur des lignes  sert à merveille l'oeuvre originale conçue par Aristide Croisy. Maintes institutions muséales ou haut-lieux européens s'enorgueillissent de posséder des réalisations de cet excellent statuaire du XIXe siècle au parcours artistique jalonné d'importantes commandes officielles, de récompenses ou de  distinctions.
Bibliographie liée:  Bénèzit, Emmanuel, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, graveurs, Tome IV, pp.109-110; Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l'Ecole française au XIXe siècle, T.1, pp.457-458; Martin, Jules, Nos peintres et nos sculpteurs, 1897, p. 118 et suiv.;.  Pingeot, Anne, Le Normand, Antoinette, Musée d'Orsay. Catalogue sommaire illustré des sculptures, Paris: RMN, 1986, p. 270.

Informations supplémentaires

  • N° de Stand: 51 et 52, Allée 1
  • Galerie: Anticomania
  • Siècle: 19ème Siècle
  • Époque/Style: Napoléon III
  • Dimensions: Hauteur 30,5 cm Largeur 26 cm Profondeur 24,5 cm
  • Matériaux: Bronze patiné
  • Signature: Aristide Croisy
  • Prix: 3200 euros
Anticomania

Galeries 51 & 52 - Allée 1
Sabine Béteille
+33 (0)7 62 60 61 15
@anticomania
Voir le catalogue de l'Antiquaire

www.marchebiron.com | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Marché Biron
85, rue des Rosiers
120, avenue Michelet
93400 Saint-Ouen
Téléphone : +33 (0)1 40 11 59 69
Email : info@marchebiron.com

Newsletter

Réseaux sociaux

flogo rgb hex brc site 250 Twitter Logo WhiteOnBlue IG Glyph Fill youtube social square red

Plan des Puces

Plan des Puces de Saint-Ouen