85, rue des rosiers 93400 Saint-Ouen +33 (0) 1 40 11 59 69 info@marchebiron.com
Vous êtes ici Accueil . Actualités . Blog . L'Argenterie à Biron
vendredi, 22 mai 2020 16:13

L'Argenterie à Biron

logo biron argent

 

L'argenterie est le nom de l'art qui désigne l'ensemble des objets de mobilier, fabriqués en argent massif ou en métal argenté, voire même en vermeil.

Dans le temps, l’argenterie constituait pour les familles un moyen de montrer leur fortune et d'asseoir leur crédit : les pièces d'argenterie étaient présentées sur des meubles spéciaux, appelés argentiers. Elle constituait aussi une réserve d'argent qui pouvait être vendue ou mise en gage pour faire face à une dépense imprévue.

Les pièces d'argenteries portaient souvent la marque de leur propriétaire par un poinçon, qui était un monogramme, un matricule, des armoiries ou un symbole de communautés, pour celles qui appartenaient à l'État par exemple, comme les pièces appartenant à l’administration, à une ambassade, à la Marine nationale ou à un régiment. Les poinçons que l’on trouve sur ces pièces sont réglementés et déposés : ils permettent généralement de connaître au moins la quantité d'argent pur dans l'alliage ou le plaquage, le nom du fabricant de la pièce, ainsi que la date, le lieu de production et l’atelier.

GUSTAVE ODIOT Orfèvre Paire de Légumières en Argent massif

Galerie Emmanuel & Olivia Silver - Lire la suite >>

La France et l’Italie ont été des berceaux créatifs des plus talentueux artisans en matière d'argenterie. De ce fait, pendant longtemps, toutes les familles bourgeoises des deux pays possédaient une ménagère du XVIIIème siècle ou quelques objets modelés dans l'argent massif : cela témoignait d'un passé riche de la famille, au sens propre du terme.

Dans ce domaine, plus un objet est lourd et plus il est prisé. C'est ainsi qu'au XVIIème siècle, le Roi Louis XIV avait fait meubler le château de Versailles d'argent, cela pour protéger son trésor. En effet, les meubles pesaient plusieurs dizaines de kilos, voire même plusieurs tonnes. On compte par exemple dans le mobilier du château des tables de 350 kilos de métal précieux, des miroirs de 425 kilos, ou encore des balustrades de plus d’une tonne.

On se souvient peu de cette époque du château en argent, car la plupart de ces pièces ont été fondues en décembre 1689 pour soutenir les efforts de la guerre contre la ligue d'Augsbourg. Quelques jours après l'annonce du Roi, le Grand Appartement de Versailles est ainsi vidé. Il ne reste que peu d’exemplaires de ce mobilier, environs deux cents à travers le monde.

L’argenterie comprend donc l’ensemble des couverts, des assiettes, des plats et des pièces à boire, mais également tous les ustensiles de service et de table, comme les flambeaux ou les bougeoirs, les plats de service, les sucriers ou encore les surtout de table. On compte également les objets de mobiliers précieux des maisons et des églises, comme les vases, les chandeliers, les statues - mais pas les bijoux.

L’argenterie est souvent appelée l’orfèvrerie par abus de langage, mais l'orfèvrerie est l’art qui désigne la fabrication de l'ensemble des objets en or. Malgré cela, le terme orfèvrerie tend aussi à désigner le travail des pièces en argent massif ou en métal argenté lorsque ces dernières sont finement sculptées ou gravées, comme celles en or.

OLLIER ET CARRON Orfèvres Surtout de table trois parties en Argent

Galerie Emmanuel & Olivia Silver - Lire la suite >>

L’argenterie dans l’art de la table

La gastronomie française est réputée dans le monde entier, mais que serait-elle sans le savoir faire de recevoir à la française et notre art de dresser la table ?

L’expression « dresser la table » date du Moyen Âge. Les seigneurs prenaient leurs repas en différents endroits du château, en fonction de la saison, du type de réception ou du nombre d’invités. On installait donc des tréteaux et des planches au dernier moment selon le lieu choisi qui s'accomodait le mieux à l’occasion.

Quant aux couverts, le terme date de la même période : les cuisines étant éloignées des pièces nobles, les plats étaient transportés « couverts » d’un autre plat, afin de les conserver chauds. Pour ce qui est des arts de la table, les habitudes sont bien plus récentes. L’usage de la fourchette ne s’est ainsi banalisé qu’après Louis XIV. L’argenterie n’a ainsi véritablement fait son apparition sur les tables françaises qu’avec l’invention du métal argenté.

 

Pour autant, l’argenterie est une partie de l’histoire de l’art très négligée. Cet art a connu un déclin au XXème siècle avec la baisse des mariages, le prix et la durée de vie de ce matériau. En effet, les ménagères en argent massif et les autres pièces d’argenterie défient l’usure du temps, et les clients n’avaient alors plus de raison de venir dans les boutiques.

Orfèvre ROUSSEL Centre De Table Sur Son Dormant En Argent Début XXe

Galerie Emmanuel & Olivia Silver - Lire la suite >>

Le Marché Biron
85, rue des Rosiers
93400 Saint-Ouen
Téléphone : +33 (0)1 40 11 59 69
Email : info@marchebiron.com

Newsletter

Réseaux sociaux

flogo rgb hex brc site 250 Twitter Logo WhiteOnBlue IG Glyph Fill youtube social square red

Plan des Puces

Plan des Puces de Saint-Ouen

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.
Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.