85, rue des rosiers 93400 Saint-Ouen +33 (0) 1 40 11 59 69 info@marchebiron.com
Vous êtes ici Accueil . Le Catalogue . Peintures & Arts Graphiques . Peintures . CORDEY Frédéric, Samuel (1854, Paris – 1911, Paris)

CORDEY Frédéric, Samuel (1854, Paris – 1911, Paris)

Proposé par

Portrait d'homme, daté 1895

  Huile sur toile signée et datée, en bas à droite

 Dimensions : 46 x 55 cm-Avec cadre : 71 x 78 cm 

 Pour cette peinture, l’artiste quitte le paysage pour peindre un portait d’homme. S’il change de genre pictural, il ne délaisse pas sa touche par laquelle il s’est rendu célèbre. Paysagiste de l’école libre du paysage du XIXème siècle, il fait vibrer la couleur par la juxtaposition de touches hachurées. Ici, son style sert son sujet. Il représente un homme à l’expression pleine de vivacité.

 Ses yeux, dessinés d’un trait, sont encadrés par sa mâchoire carrée, son nez allongé et son front dégagé. Le peintre pare son sujet d’habits simples : l’idée n’est pas de détailler le tissu, mais de le vêtir d’un camaïeu de violet et de prune. Une fois encore, Frédéric Samuel Cordey s’affirme comme tenant de la couleur et du dessin.

 Frédéric Samuel Cordey évolue avec les impressionnistes, il présente quatre tableaux avec le groupe pour la quatrième exposition impressionniste en 1877.

 Elève d’Isodor Pils et de Gustave Boulanger à l’école des Beaux-Arts de Paris, il fait parti du groupe (Monet, Renoir, Pissarro, Sisley) qui se rebelle contre l’enseignement académique pour suivre la voie de l’Impressionnisme. 

 L’artiste participe au salon d’Automne dès 1903. Il n’expose que rarement et les critiques d’art sont élogieux à son sujet. Une exposition rétrospective a lieu à la galerie Choiseul à Paris en 1913. Sa fortune lui permet de travailler selon ses propres aspirations sans dépendre de la critique et de l’aide des marchands.

 Apprécié de Gustave Caillebotte et particulièrement lié à Auguste Renoir, il  est figuré dans plusieurs tableaux de l’artiste, dont le « Bal du moulin de la galette ». Paysagiste attentif, il se plait à dépeindre la nature environnante ; Si la campagne auxerroise est l’un des lieux de prédilection du peintre, il séjourne non loin de Camille Pissarro à Neuville-sur-Oise ainsi qu’à Eragny-sur-Oise.

 Bibliographie

 . Article d’Adolphe Thalasso, « Exposition F.-S. Cordey », in L'Art et les artistes, revue mensuelle d’art ancien et moderne, oct. 1913-3 févr. 1914, p. 237

 . André Roussard, Dictionnaire des peintres à Montmartre au XIXème et XXème siècles

 . Cat. d’exp. Christophe Duvivier, Les peintres et l'Oise, les peintres-graveurs de la Vallée de l'Oise, [exposition « Les peintres et l'Oise, les peintres-graveurs de la Vallée de l'Oise », Pontoise, Musée Tavet-Delacour, du 26 févr. au 23 sept. 2007], Pontoise éd. du musée, 2007

 . Sophie Monneret, L'Impressionnisme et son époque, Paris, Robert Laffont, 1987

 Musées 

 . Madame Cordey faisant de la tapisserie,  1879, Paris, musée d’Orsay.

 . Plat de pêches, 1906, Nevers, préfecture de la Nièvre.

Informations supplémentaires

  • N° de Stand: 12 & 120
  • Galerie: Ernesto Ballesteros
  • Siècle: 19ème Siècle
  • Dimensions: 41 x 33 cm, avec cadre : 62,5 x 54,5 cm
Ernesto Ballesteros

Galeries 12 & 120 - Allée 1
Ernesto Ballesteros
+33 (0)6 60 96 39 29
@galerieballesteros
Voir le catalogue de l'Antiquaire
>> Visite virtuelle <<

www.galerieballesteros.fr | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Marché Biron
85, rue des Rosiers
120, avenue Michelet
93400 Saint-Ouen
Téléphone : +33 (0)1 40 11 59 69
Email : info@marchebiron.com

Newsletter

Réseaux sociaux

flogo rgb hex brc site 250 Twitter Logo WhiteOnBlue IG Glyph Fill youtube social square red

Plan des Puces

Plan des Puces de Saint-Ouen

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.
Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.